LA PLATEFORME

Share Button

Présentation

La Plateforme Genre et développement a été créée en 2006 par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (actuel ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, MEAE) afin de favoriser la concertation, l’échange de pratiques et le suivi des politiques et initiatives en matière de genre (égalité femmes-hommes) et développement entre les pouvoirs publics et les organisations de la société civile française.

Cette concertation a permis l’élaboration d’un premier « Document d’orientation stratégique Genre et développement (DOS) » en 2006. Après une évaluation par l’Observatoire de la parité en 2012, un deuxième « Document d’orientation stratégique pour la période 2013-2017 » a été adopté. La Plateforme Genre et développement effectue un suivi de la mise en œuvre du DOS genre, par ailleurs évalué chaque année par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

En 2016-2017, dans le cadre d’un groupe de travail « Stratégie genre », la Plateforme GED a formulé des recommandations en vue de la nouvelle stratégie Egalité femmes-hommes pour la période 2018-2022, publiée en mars 2018.

En 2018-2019, la Plateforme GED aura parmi ses principaux objectifs l’appui à la mise en oeuvre de cette stratégie internationale pour l’égalité entre les femmes et les hommes, son appropriation par les acteurs et actrices du développement et de la solidarité internationale et des travaux sur des enjeux transversaux, comme les droits sexuels et reproductifs, l’enseignement et la recherche en genre, l’approche des masculinités, les migrations…

Organisation

La Plateforme Genre et développement rassemble différentes familles d’acteurs impliquées dans les enjeux du genre, du développement, de la coopération et de la solidarité internationale : pouvoirs publics et élu-e-s, institutions de développement, ONG, Associations de solidarité internationales issues des migrations, associations féministes, collectivités territoriales, milieux de la recherche et universitaires.

Pour la période 2017-2018, l’association Adéquations est chargée de l’animation de la Plateforme GED avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Pour la période septembre 2015 – juillet 2017, l’animation de la Plateforme Genre et développement a été menée par un consortium d’ONG : Adéquations, Genre en Action, Aster-International, Enda Europe, Equilibres & Populations, avec l’appui de CARE France. La coordination et le pilotage administratif sont assurés par Adéquations.

Activités

En 2018-2019, la Plateforme GED aura parmi ses principaux objectifs l’appui à la mise en oeuvre de cette stratégie internationale pour l’égalité entre les femmes et les hommes, son appropriation par les acteurs et actrices du développement et de la solidarité internationale et des travaux sur des enjeux transversaux, comme les droits sexuels et reproductifs, l’enseignement et la recherche en genre, l’approche des masculinités, les migrations…

La Plateforme Genre et développement organise deux à trois réunions plénières ou rencontres-débats par an, ainsi que des réunions thématiques.

Deux groupes de travail thématiques : Genre et climat, Genre et jeunesse, constitués lors d’une première réunion de travail le 12 octobre 2015, ont conduit à l’élaboration d’un document de plaidoyer sur Genre et climat et d’un document de recommandations sur Genre et jeunesse. Le groupe de travail Genre et climat a poursuivi ses travaux, avec l’organisation d’une conférence-débat le 14 novembre 2016 à la COP22 à Marrakech, puis à la COP23 à Bonn en 2017, ainsi que l’élaboration d’un plaidoyer international sur l’accès des femmes à la finance climat, publié à l’occasion du One Planet Summit de décembre 2017  à Paris.